Réflexions de médecin sur l’allaitement

Je sais que ce sujet a déjà été abordé sur plein de blogs, et que la relation des médecins à l’allaitement est parfois ambigue. Voici mon expérience (et ce n’est que le début je pense).MiniUsagi a 9 mois à ce moment-là .

Visite chez le médecin de garde à cause d’une forte fièvre isolée :

– Il boit bien ?
– Oui, je l’allaite. Est-ce qu’avec la fièvre je dois lui donner en plus de l’eau ?
– Oui.
– Et pour le doliprane, il n’aime pas trop le goût chimique à la pipette, on peut faire autrement ?
– Oh ! Mais il est compliqué cet enfant ! Il va être gâté… Vous lui donnez autre chose que du lait quand même ?
– Oui, bien sûr…

 

Toujours à 9 mois, autre médecin (professeur même) aux urgences
– Il a pissé là ? (super… moi ça me choque)

– Il a eu le sein de sa mère ? (déjà, j’ai failli pas comprendre la question…)
– Oui
– Il l’a encore ?
– Oui
– Donc il ne fait toujours pas ses nuits.
– Si. Il dort très bien.

Et en plus, pendant toute la visite, il ne s’est adressé qu’à moi, à grands coups de « D’autre questions, Madame ? », alors que PapaKokeshi portait MiniUsagi et s’est occupé de le déshabiller/habiller… Pas un mot pour lui… Il a du se dire que c’était la mère, stressée, qui avait trimballé toute la famille.
Quand même, c’est dommage, que des professionnels (compétents, j’en suis sûre) véhiculent de telles fausses idées sur l’allaitement. Même si certains bébés allaités ne font pas leurs nuits (plutôt celles de leurs parents, d’ailleurs) à 9 mois, je serais curieuse de connaître si la proportion est plus importante que chez les bébés non allaités… Chez un bébé allaité, la cause est toute trouvée…

Heureusement, notre médecin traitant, à chaque visite :
– Pour le lait, il en est où ?
– Je l’allaite encore et je tire mon lait
– Bravo ! C’est très bien, continuez tant que vous en avez envie. (avec un grand sourire)

Et c’est tout !! Pas de « vous avez assez de lait ? », « vous n’êtes pas trop fatiguée ? », « faudrait penser à lui proposer du lait de vache », donc OUF ! Je suis bien tombée.

 

Et encore, je ne parle même pas de la façon dont certains médecins manipulent les petits, leur parlent ou ne leur parlent pas justement… Je sais qu’ils n’ont pas toujours beaucoup de temps, mais ça devrait être la base d’expliquer ses gestes, non ? Je crois que c’est un sujet sans fin et malheureusement on est souvent un peu démunis dans le cabinet médical pour réagir. Quand le médecin ne parle pas, c’est moi qui explique tout à MiniUsagi 🙂

Publicités

La gamme Montessori de Nature et Découvertes

Voilà quelques semaines, j’ai vu que Nature et Découvertes mettait en vente une nouvelle gamme de jouets, d’inspiration Montessori.

Personnellement, je trouve que c’est une très bonne démarche. Evidemment, ils surfent sur la tendance, mais si ça peut permettre à des parents de découvrir Maria Montessori et de s’intéresser à tout ce qu’elle a apporté en terme d’éducation, et bien tant mieux. Moi même, je suis encore très loin d’être au point sur tout ça, j’en suis à l’étape lecture-recherches. Surtout qu’il est quand même assez rare (impossible ?) de trouver ce type de jeu, notamment la boîte à formes évolutive, directement en magasin sans passer par Internet.

Donc, pour en revenir à Nature et Découvertes, il y a pas mal de jouets de la gamme qui me tentent, à part peut-être les disques liés et le hochet 3 couleurs, que je ne trouvent pas exceptionnels.

MiniUsagi a déjà la balle de préhension, et on a eu de la chance qu’elle nous soit offerte car le magasin dans lequel j’étais passée pour la voir en vrai avait été dévalisé en 2 jours… Pour le moment, il n’accroche pas plus que ça, elle est peut-être encore un peu grosse pour lui… A voir à l’usage. En tout cas, ça m’arrange bien, car je n’avais pas du tout l’intention de me lancer dans la couture de cette balle avec tous les petits morceaux à assembler. A mon avis, elle n’aurait pas roulé cette balle fait maison ! Celle-ci est jolie, en coton bio et quand même cher pour une balle…

balle

 

Les autres jouets de la gamme qui me tentent beaucoup et que je pense prendre à MiniUsagi sont la boîte de permanence de l’objet et les coussins sensoriels (là aussi, la flemme de coudre).

boite

 

La boîte de permanence de l’objet m’a l’air pas mal du tout car évolutive au niveau des formes. Par contre, je suis déçue qu’il n’y ait pas un vrai tiroir à faire coulisser, comme celle-ci de chez Absorbent Minds :

 

boite absorbent minds

Et là, j’aurais besoin de vos conseils, est-ce qu’il est intéressant d’introduire avant cette boîte à formes, une boite « ouverte » avec une zone dans laquelle la balle vient glisser ? Quelque chose comme ça ?

boite plateau

Je me demande si la boîte de Nature et Découvertes pourrait faire l’affaire, en laissant le couvercle ouvert. Vous en pensez quoi, pour ceux qui ont déjà testé l’une ou l’autre des solutions ?

 

Les coussins sensoriels, c’est tout bête, mais ceux-ci ont le mérite d’être déjà cousus et en coton bio (ils répondent donc à mon cahier des charges) !

coussins

Et vous, vous en pensez quoi de cette gamme Montessori ?

(Je précise que ce billet n’est pas du tout sponsorisé, on ne sait jamais)

[Mes lectures] Il n’y a pas de parent parfait – Isabelle Filliozat

Je n’arrive plus à me rappeler la chrononologie exacte, mais il me semble que c’est en partie grâce à ce livre que j’en suis venue à me poser des questions sur l’éducation.

téléchargement

Dès l’introduction (ou le premier chapitre), I. Filliozat raconte une expérience qui m’a marquée : lors d’un repas de groupe en extérieur, une petite fille de 2 ans ramasse des cailloux et les lance. Ils arrivent jusqu’aux adultes attablés. Le papa de cette petite fille se lève et la gronde. Et la petite fille recommence, en le regardant droit dans les yeux.
A ce moment là, I. Filliozat explique pourquoi la petite fille recommence : elle ne comprend pas la réaction, disproportionnée pour elle, de son papa, alors elle veut voir si en reproduisant le même geste il réagira de la même façon. De plus, elle ne peut pas comprendre en quoi son geste est gênant puisque personne ne lui a expliqué que cela pouvait faire mal de recevoir des cailloux…

La première fois que j’ai lu ça, ça a complètement chamboulé ma vision de la façon dont on pouvait s’adresser aux enfants. Il faut dire qu’avant ma grossesse, je n’y avais pas vraiment réfléchi.

Dans la suite du livre, elle donne plein d’exemples concrets, c’est vraiment très très intéressant et cela m’a permis de voir les choses autrement.
Et surtout, elle rappelle qu’en tant que parent, beaucoup de situations nous ramènent à notre enfance à nous. Elle explique pourquoi c’est difficile, parfois, de remettre en cause certaines habitudes ou pratiques. C’est un peu admettre que dans notre enfance, tout n’était pas parfait. Son chapitre sur les fessées et claques est très très intéressant à ce sujet.

A lire donc 🙂

Encore un nouveau blog de maman ?

Des blog de maman, il y en a déjà des tas… Qui parlent de leurs enfants, de leurs looks, de leurs recettes, de leurs sorties, de leurs activités…

Pour moi, cet espace est l’occasion d’essayer de mettre noir sur blanc mes découvertes sur la parentalité. Tout ce nouveau monde qui s’ouvre à la naissance d’un enfant, avec toutes les vagues de questionnements que cela entraîne.
Essayer de mettre de l’ordre dans ma tête, d’écrire pour garder une trace de ce cheminement et pourquoi pas partager avec d’autres parents qui sont sur des chemins semblables (ou pas).
Je me lance, on verra ce que ça donne. Peut-être que ce ne sera qu’un blog de maman de plus, abandonné au bout d’une dizaine d’articles à peine… On fait le point dans quelques semaines ?

A bientôt pour rentrer dans le vif du sujet !